Présentation du sentier de petite randonnée :


Mr le Président du Conseil Général de la Corrèze, La direction de la culture, des sports et de la vie associative ont informé par écrit la commune de Saint Angel que la Commission Permanente du 12 décembre 2008 a inscrit au Plan Départemental des Itinéraires de Randonnée PDIPR) le chemin suivant:

Commune de Saint-Angel

Circuit : Le Prieuré de St Angel

Longueur : 12 km


Texte inscrit sur le panneau de départ du circuit :

Nom du circuit : Le Prieuré de Saint-Angel

Dressé sur son promontoire depuis le XIIème siècle, l’imposant prieuré de Saint-Michel des Anges prend le randonneur sous sa protection avant que celui-ci ne s’évade vers la vallée de la Triouzoune, puis remonte à travers bois et hameaux à la rencontre d’une vieille « chapoule » ou d’une « serbe », tout en admirant la diversité des paysages





Durée du circuit ou de l’étape : 3h30

Couleur ou système de balisage : jaune

Kilométrage : 12 km

Altitudes mini/maxi : 640m – 720m

Dénivelée positive cumulée : 70m

Dénivelée négative cumulée : 70m


Accès au départ : Place de Saint-Angel

Stationnement : parking


Description de l’itinéraire :

Départ : De la place de la Mairie de St-Angel traverser le pont du ruisseau des Augières et monter par la route du Pradal (vue sur le Prieuré et ses terrasses). Suivre cette route sur 1,6 km (voir une « cerbe » typique dans le bois d’épicéas à gauche)

1 Au pont traverser la Triouzoune, (raccourci : à 70 mètres du pont prendre la route qui monte sur la gauche et rejoindre le point 8). Traverser la ferme équestre, puis au premier carrefour, prendre à droite vers la Boëtie, traverser le village et prendre la piste à gauche à l’angle de l’ancienne ferme ( passer devant le four à pain) et suivre la piste (chêne remarquable sur la droite« chapoule »). Continuer le chemin entre les épicéas.

2 Avant le village de Triouzoux, emprunter le chemin à gauche, faire 150 mètres, puis prendre à nouveau à gauche. ( Avant le bois des Moines, vue sur les monts du Cantal et le Puy Mary )

3 Couper la D108 et poursuivre tout droit le long du bois ( monter au sommet du champ à droite pour admirer la vue sur le Puy de Sancy) Poursuivre le chemin à travers bois.

4 À la sortie des bois prendre la piste à droite. (Dans un bois de hêtres, en bordure de la piste, menhir)

5 Arrivé à Beaune, prendre la piste à gauche après l’ancienne ferme. Passer devant l’étang (privé) de Montupet.

6 Couper la route communale et prendre la piste en face.

7 Prendre la D 108 sur 200 mètres puis emprunter la piste forestière (GR44) ( château d’eau sur la gauche)

8 Laisser la route forestière sur la gauche et prendre le chemin qui redescend sur Saint-Angel.

9 Emprunter l’escalier en bois qui mène aux terrasses du Prieuré et retour sur la place.



VOIR ET SAVOIR

Sur le circuit ou l’étape : Prieuré de Saint-Angel ( XIIè), la vallée de la Triouzoune, (réservoirs d’eau : « les serbes », forme typique des arbres élagués « chapoules », le « menhir » de Beaune.


À proximité : Lac de Sèchemailles à Meymac, Jardins de sculpture (domaine du Lac à Meymac), Moulin à vent à Valiergues, théâtre La CHELIDOINE (Créations théatrales, Ateliers théatre, Spectacles) , Etang de Ponty à Ussel (baignade, pêche, restauration), Centre d’Art Contemporain à Meymac, Fondation Marius Vazeilles à Meymac (Archéologie).

Commerces à St Angel :

Auberge Chez Florence 19 200 Saint-Angel Bar, restaurant 05 55 72 43 09

JP CHARLIAT 19 200 Saint-Angel Boulangerie-Pâtisserie

Café, tabac chez Deroo

Café Malissard
Pizz’Angelo lundis, samedis soirs


BRÈVE PRÉSENTATION DU CIRCUIT :

Au départ de l’imposant Prieuré de Saint-Angel., de beaux détours vers la vallée de la Triouzoune.

Située sur le contrefort du Plateau, la commune de Saint-Angel fait partie du Parc Naturel Régional de Millevaches.

Ce circuit majoritairement sous couvert forestier présente des milieux variés, forêts résineuses artificielles et forêts feuillues anciennes ( bois des Moines), entrecoupés de parcelles agricoles pacages et prairies. L’utilisation de l’eau au travers des réservoirs et moulins montre l’importance passée de cette ressource fragile.

L’image de l’histoire est forte avec pour exemple la présence d’un menhir néolithique qui montre l’occupation très ancienne de ce territoire. L’éthymologie du village de Beaune nous vient du Dieu Bélénos vénéré par nos ancêtres.